5 octobre 2022

Conseil municipal du 27 mai 2021 – Intervention de René SCHMITT sur le rapport 8 : « Schéma départemental d’accueil et d’habitat des gens du voyage 2020-2025 »

Aujourd’hui c’est le préfet et le département qui élaborent le schéma d’accueil des gens du voyage. Globalement, c’est une reconduction du schéma existant. Difficile de le remettre en cause maintenant sachant qu’il a été extrêmement laborieux de l’élaborer.

L’élément nouveau, c’est la fermeture de Valdoie qui s’appuie sur une très faible occupation alors que celle-ci a été délibérément fermée pendant une longue période ! Cette fermeture porte discussion. A Grandvillars les élus ont exprimé leur désaccord sur cette fermeture de l’aire. Ne serait-il pas judicieux de travailler avec les autres collectivités et d’avoir une cohérence départementale, voire au niveau de l’aire urbaine. Sur ces sujets, Tout le monde est d’accord pour appliquer la loi mais de préférence que ces aires soient chez les autres…

A la vue des chiffres présentés, les aires du Sud sont globalement plus utilisées que celles de notre collectivité. (38 % hors Grandvillars pour 20 places caravanes pour 18 % chez nous, certes avec plus de places disponibles). Les conditions d’accueil du schéma sont loin de correspondre au mode de vie des voyageurs. Pour exemple les places sur les aires de Bavilliers et de Valdoie font 75 m² par emplacement, de quoi mettre le matériel roulant mais l’espace de convivialité pour la vie à l’extérieur semble limité.

Autre question, le coût de fonctionnement des 3 aires de l’agglo est de 100 000 € environ, il est de 145 000 € dans le sud. Qu est ce qui explique cette différence de traitement ?