5 octobre 2022

Qui sommes-nous

Qui sommes-nous ?

Les élu.es du groupe municipal « En Commun pour Belfort »

Mathilde REGNAUD : 40 ans, 3 enfants, professeure d’histoire-géographie en collège

Ancienne directrice adjointe de la bibliothèque municipale, j’en suis partie devant la casse de ce service public essentiel à mes yeux. Engagée dans le collectif « Culture pour tous », militante associative, très sensible à l’écologie, c’est très naturellement que j’ai rejoint « Belfort en commun » devenu depuis « En commun pour Belfort », car je crois à la puissance collective et à l’importance de la réappropriation de la chose publique par les citoyennes et les citoyens.

En tant qu’élue municipale et communautaire, je siège notamment au conseil de gestion de l’UFR-STGI, dans les comités de projet « aménagement du territoire » et « transports et mobilité » du Pôle métropolitain, dans la commission « tracés et fréquences du réseau urbain » du SMTC, et je participe à un groupe de travail sur le pacte financier et fiscal de solidarité au sein de l’agglomération.

Florian CHAUCHE : 37 ans, 2 enfants, fonctionnaire territorial

Insoumis depuis la présidentielle de 2017, j’ai rejoint le collectif « En Commun pour Belfort » lors des dernières élections municipales car les valeurs qu’il défend correspondent à celles de la France insoumise : bifurcation écologique, justice sociale et renouvellement démocratique.

Je suis également membre de la commission d’appel d’offres, de la commission communale des impôts directs, mais aussi au conseil d’école de l’école élémentaire Louis Aragon, ainsi que suppléant au conseil d’administration du lycée professionnel Follereau. Enfin, je siège au conseil d’administration de la société d’économie Mixte à vocation d’immobilier hôtelier (SEMVIH).

C’est un premier mandat électoral pour moi et j’essaierai de l’accomplir du mieux possible par respect envers les électrices et les électeurs qui nous ont fait confiance.

Zoé RUNDSTADLER : 28 ans, 3 chats, Architecte Paysagiste – Urbaniste

Mon mémoire de Master à l’Université de Genève a porté sur « Quelle place pour la concertation en aménagement du territoire ? », avec pour cas d’étude la place de la concertation dans le processus de construction du SRADDET de Bourgogne-Franche-Comté. Ce travail est l’aboutissement de mes nombreuses années d’études en aménagements paysagers et urbains ; mais il est surtout lié à mon intérêt concernant les enjeux environnementaux et sociaux. Travailler collectivement me semble essentiel afin de poursuivre de manière durable mes engagements.

Je siège, en tant qu’élue municipale et communautaire, à la commission communale d’accessibilité, au conseil d’administration du collège Chateaudun, au conseil d’école de l’école Jean-Jaurès, en tant que représentante élue de la ville de Belfort au groupe de travail « Bien vieillir à Belfort » et au Syndicat mixte chargé du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale). Je suis également suppléante au sein de la délégation de service public (DSP), à la commission consultative des services publics locaux (CCSPL) et au conseil de gestion de l’UFR-STGI (Unité de Formation et de Recherche en Sciences et Techniques et Gestion de l’Industrie).

René SCHMITT : 64 ans, 3 enfants, Retraité

J’habite Belfort, rue de Valdoie. Membre d’Europe Ecologie Les Verts. Militant syndicaliste et mutualiste. Conseiller municipal et communautaire. Je suis convaincu que le réchauffement climatique nous impose d’aller plus loin dans la transition écologique. Une grande partie des défis écologiques actuels peut et doit se résoudre au niveau local et notamment : la mobilité, les transports, la rénovation énergétique, l’aménagement de l’espace et la solidarité.

Par ailleurs, je siège également au CA  du CCAS et membre de la commission risques majeurs 

Notre collectif agit dans ce sens.